Maria

La plus jeune

Comme elle ne parle jamais, les autres enfants ne savent pas si elle comprend ce qu’ils disent. Le patron ne lui confie que des petits tapis simples à fabriquer, qu’elle réalise maladroitement, ce qui est un motif constant de reproches et d’humiliations.

Lorsqu’Iqbal se rebelle, Maria commence à parler et on comprend que son mutisme était une réaction presque autiste à la terrible condition dans laquelle elle se trouve et qui a bouleversé sa vie. On découvre également que Maria est la seule à savoir lire.

D'autres personnages...